Woven - Custom-made GELE

Le foulard GELE, son histoire, ses pratiques

Partagez-le

Le mot « GELE », prononcez le gey ley, est employé pour désigner le FOULARD par les peuples Yoruba d’Afrique de l’Ouest (Nigéria, Bénin, Togo, Ghana).  Il est fabriqué dans plusieurs matières notamment les Aso-Oke, Brocade, Hayes et Damask pour ne citer que ceux là. Historiquement, des significations particulières étaient attachées à la façon dont était noué le Gele.

 En effet, si pour les novices aujourd’hui, tous les Gele se ressemblent, historiquement il y existe plusieurs types de Gele dont l’attaché indiquait la situation sociale de celle qui le portait. Par exemple, si le bout de ce foulard pointait du côté droit, cela signifiait que la femme qui le portait était mariée et si la pointe du foulard du côté gauche, la femme était un cœur à prendre et pouvait être courtisée. Les femmes yoruba peuvent toujours être vues à la maison, au marché, à l’église, pour des occasions particulières tel que un anniversaire, un mariage, une fête du personnel portant quelque forme de Gele comme un accessoire permettant de sublimer la beauté africaine.

 Actuellement, le Gele a pris une place importante tant dans la société Yoruba (ou il représente un élément important de l’identité des femmes) qu’auprès d’un bon nombre de femmes africaines. En effet, porter le vêtement traditionnel yoruba (buba) sans porter le gélé peut être vu comme flop vestimentaire. Ainsi, son succès est tel qu’il a conquis le cœur de toutes les femmes Africaines, acquiert et se transmette cet art de générations en générations, l’amour pour se foulard et le savoir-faire nécessaire pour le nouer.

Les types de Gele

Gele Ordinaire – Le Gele est fait à partir de differents modèles. Les plus fréquents sont ceux qui sont fait sur le même tissu que celui de la tenue porté. Il peut aussi être un foulard ou un châle en polyester qui peut parfois être porté comme une serre-tête.

Gele Couture - Ceux-ci sont faites pour les adeptes de la mode, les “Fashionistas” de la culture nigériane et d’autres pays africains. Dans cette catégorie il y’a ceux qu’on appelle: Grand Suisse, Super Jubilé, et Hayes Gele. Il ya même le Gele net de la tête (une matière qui permet de voir à travers le tissu). Voici donc les Gele qui s’importent le plus, grace aux femmes africaines qui ont su garder la culture à l’esprit. Ils sont généralement fabriqués en Suisse et viennent dans deux couleurs solides, avec des dessins ou des broderies. 

The Fashionistas – Source: Trendy

Gele sur mesure - Ceux-ci sont faits pour les occasions spéciales, telles que, les mariages traditionnels, anniversaires, et d’autres célébrations importantes. Les Gele sur mesure sont généralement faites avec des Aso-Oke, un tissue travaille a la main ou à la machine sur demande. Ils peuvent être fait pour les Gele, les châles (que l’on peut porter sur l’épaule ou même autour de la taille) ou encore, dans les tenues complètes qui se compose de la Gele, du châle et du Buba.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du passé au present 

Le port du Gele n’est pas une mode nouvelle pour la plupart des cultures africaines et pour les femmes nigérianes. En effet, les femmes nigérianes ont toujours porté le Gele comme un accessoire qui complète les vêtements traditionnels depuis l’époque précoloniale à ce jour. Actuellement, le Gele continue à émerger dans les conceptions, les styles et les usages, il n’est plus juste pour etre porte avec le Buba ou le Iro. Aujourd’hui, vous pouvez voir le Gele être enfilé sur tous types de vêtements, tels que, tailleur-jupe, costumes, et robes de cocktail. Les possibilités sont infinies tant les utilisations du Gele est encore émergente.

 Attaché, le Gele est un art en lui-même. Cela demande beaucoup de patience et de précision. Ainsi,pour bon nombre de femmes, le temps passé pour attacher le Gele, peut être source de frustrations. Ainsi , la plupart des nigérianes ont abandonné le port de ce dernier.

Plus il était porte élevé, large, complexes , le design du Geler était un signe de richesse et de statut de la communauté, et porté par les femmes qui ont fait peu de travaux manuel.

Les styles et les plis, ainsi que le tissu utilisé pour la Gel, le tout permet d’identifier le statut social d’une personne, sa région d’origine à l’occasion d’une cérémonie à laquelle il a été porté. Aujourd’hui, ces choses sont généralement le reflet des goûts uniques et variées et sens de la mode de chaque femme qui les porte.

Le type de Gele porté par les femmes d’aujourd’hui, sont avec des plis et une forme large, originaire de chez les Yoruba, au Nigeria. Les Yoruba ont été parmi les premiers à porter turbans comme parures, fabriqués à partir des tissus uniques de la région. Les Yoruba ont aussi inventé ce textile tissé appelé Aso-Oke, qui est encore utilisé aujourd’hui pour faire Gele.

Pour une femme moderne, qui tient à rendre hommage à son héritage africain tout en restant belle, se vêtir d’un Gele peut être la solution parfaite. Aujourd’hui, les femmes de partout dans le monde peuvent profiter du foulard et se sentir comme une reine du Nigeria lors de n’importe quelle occasion.

 Par Cathy Nguwu pour BANA MBOKA


Partagez-le