blombos

Réalisations des premiers hommes modernes africains

Partagez-le

Un peuple qui ne se connaît pas ou qui se méconnaît se croit sans histoire et par conséquent sans identité. Voilà pourquoi nous nous donnes cette tâche de vous permettre de récupérer nos souches pour pouvoir croire en nos capacités et aptitudes en tant que africains dans ce monde où l’histoire africaine ou mieux encore la vraie  histoire africaine a été tue pendant des siècles.

D’aucuns croiront que la modernité est une nouveauté pour l’africain. Nous vous présentons, ici, un très bref parcourt des premiers hommes modernes africains.

Le professeur Allemanf Gunter Brauer précise qu’en Europe, les Néandertaliens tardifs ont vu arriver les hommes modernes africains entre 70 000 et 35 000 ans. Il n y a pas eu de brassage entre ces deux espèces. Récemment, une équipe de généticiens chinois a confirmé l’origine africaine des chinois. L’arrivée de l’homme moderne est ainsi datée de 50 000 à 40 000 ans.

Pour bien saisir la problématique de l’émergence es sciences et des découvertes en Afrique noire, il est important de comprendre que depuis son apparition dans la vallée du Kenya, l’homme moderne africain a entrepris d’explorer d’abord son propre continent, et cela vers l’ouest, le sud et surtout le nord en remontant principalement le cours du Nil. Sa survie dépendait de ses facultés d’adaptation dans l’environnement, d’où la précocité des découvertes réalisées.

Ainsi les faits de civilisation en Afrique sont chronologiquement les  suivants:

1. Début de l’art graphique: (peinture dans les grottes ou pierres) en Afrique du sud vers 80 000 ans avant J.C. (grotte de Blombos) soit près de 50 000 ans avant l’Europe (la grotte de chauvet date de 30 000 ans avant J.C.)

pierre gravée de la grotte de Blombos

2. Début de l’industrie microlithique: (pierre taillée) en Afrique du sud vers 50 000 ans avant J.C. En Europe les plus vieilles industries microlithiques ne datent pas au-delà de 10 000 ans avant J.C., confirme le professeur Denis Vialou (institut de Paléontologie humaine de Paris).

pierres microlithiques taillées en pointe

3. Début de l’agriculture en Haute Égypte (Nubie): J.R. Harlan révèle les dates de 11 000 ans av. J.C. en Asie occidentale et de 11 000 ans av. J.C. en Grèce dans la péninsule indienne. Mais les dates africaines sont plus anciennes au regard des faucilles en pierre trouvées en Haute Égype (F. Wendorf)

4. Domestication des bovins entre 10 000 et 9 000 av. J. C. en Basse Nubie ( sites de Nabta playa et de Kir Kiseiba à l’ouest d’Abdou Simbel). Ce processus de domestication est légèrement plus ancien que l’Asie.

5. Création d’outils polis vers 10 000 av. J.C. en Zambie septentrionale.

6. Création de céramiques dans le massif de l’Air vers 9 500 av. J. C. et 8 000 av. J. C. pour la grotte de Gamble (Elmenteira, Lac Victoria Nyanza)

7. Apparition de villes dans la région de Nabta ( à l’ouest d’Abou Simbel) vers 9 000 av. J. C. Son histoire démontre que le Sud-ouest fut le berceau de la civilisation égyptienne.

Toutes ces données démontrent que les africains anciens n’ont jamais été en retard, ni sur l’Asie ni sur l’Europe, à l’époque préhistorique, bien au contraire. Aujourd’hui l’Africain du vingt et unième siècle et du troisième millénaire doit, donc, suivre les pas de ses ancêtres pour reprendre le rôle précurseur et d’innovateur d’avant.


Partagez-le

5 Commentaires

Page 1 sur 1
  1. avatar
    Pascaline Pindi
    3 août 2011 at 13:41 ·

    Cher Ivan, tu as raison. Nous sommes en train d’élaborer un article sur ce sujet. Tu le liras bientôt. Nous avons déjà fait une étude dans ce sens. Merci et continue à lire nos articles. Merci.

    • avatar
      3 août 2011 at 13:56 ·

      D’ailleurs, c’est même bien que tu proposes une source/article déjà écrit sur le sujet que nous pourrions exploiter pour en tirer des infos… Le Savoir en Partage comme on dit chez Bana Mboka! rien de pire que de faire de la rétention d’informations, ce qui est encore le cas entre africain… j’ai eu à le constater avec un autre site web/blog tenu par un africain

  2. avatar
    3 août 2011 at 10:40 ·

    Vous avez oublié de mentionner que les plus anciennes manifestations de la maîtrise de la mathématique par l’homme sont belles et bien africaines!

    • avatar
      3 août 2011 at 13:54 ·

      oui Ivan, nous le savons, ne te fais pas de souci. Un article y sera consacré comme l’a dit Pascaline.

Comments are closed.